Membres 2019
Membres OFML 2019

Claude Desnoyers

Montmorencien distingué

 

Monsieur Claude Desnoyers a été à l’emploi du Collège Montmorency, pendant 24 ans. Il était professeur au département de soins infirmiers en santé mentale; spécialité dans laquelle il s’est investi tout au long de sa carrière. Depuis son embauche, en 1979, monsieur Claude Desnoyers a toujours embrassé sa carrière avec beaucoup de passion. Au fil du temps, il a été infirmier en santé mentale, professeur en psychiatrie, coordonnateur du département de soins infirmiers et responsable des célébrations du 25e anniversaire du département. À la retraite depuis 2003, il a toujours à cœur la formation infirmière puisqu’il est maintenant donateur d’une bourse de mérite en santé mentale, depuis plusieurs années.

Le travail de monsieur Desnoyers fut toujours en phase avec la mission du Collège : favoriser la réussite des étudiants. Son ouverture, sa grande capacité d’écoute, son souci de respect et de reconnaissance font de monsieur Desnoyers une personne humaniste capable de percevoir les forces des étudiants et de les faire émerger afin qu’elles se déploient. C’est avec détermination qu’il a su défendre au cours de sa carrière les causes qu’il jugeait justes et défendables. En 1992, il a organisé une collecte de fonds, au nom du département de soins infirmiers, pour La Maison du Parc, une résidence pour personnes adultes vivant avec le VIH. Ce don fut très apprécié et afin de souligner la générosité de ses collègues, un arbre pour la vie (un érable argenté pyramidal) a été planté au parc Lafontaine, au nom du département de soins infirmiers.

Son altruisme et sa grande générosité sont des qualités qui transcendent la personnalité de monsieur Claude Desnoyers, une personne plutôt discrète, mais qui s’investit avec dévouement. L’éducation est ce que nous avons de plus précieux. Le réseau collégial est une magnifique création qui a permis à plusieurs de se former, d’accéder aux études supérieures, et cela, à travers les différentes régions du Québec. Encourager la réussite scolaire et le développement des talents est au cœur des préoccupations de monsieur Desnoyers.

En 2004, monsieur Claude Desnoyers a créé une bourse afin de souligner l’excellence des étudiants en santé mentale. Sa préoccupation n’est pas de mettre en évidence que les qualités académiques des récipiendaires. Il souhaite mettre en relief l’épanouissement des divers talents des étudiants passionnés par la santé mentale. Les infirmières et infirmiers qui œuvrent en santé mentale ont développé des compétences spécifiques, mais surtout certaines attitudes essentielles à l’acceptation inconditionnelle de l’autre comme la compassion, l’ouverture, la distance psychologique, l’empathie, le respect et l’authenticité. Les deux bourses de mille dollars qu’il octroie à nos finissants, depuis maintenant 15 ans, visent à reconnaitre ces talents.

Les récipiendaires des bourses Claude Desnoyers sont à l’emploi des différentes institutions du réseau de la santé et contribuent au rayonnement de notre collège, mais également à la promotion de la santé mentale.

De par le rôle qu’il a joué dans la profession et son implication au Collège, l’Ordre François de Montmorency-Laval élève monsieur Claude Desnoyers au rang de Montmorencien distingué.

Yolande Bergeron Figoli

Montmorencienne distinguée

 

Madame Yolande Bergeron Figoli fait partie des professeurs qui ont été embauchés lors de la fondation du Collège pour créer les cours, les manuels et la vision de ce qu’allait devenir Montmorency. Elle a enseigné les mathématiques avec passion au Collège Montmorency et elle s’est perfectionnée de manière continue.

Madame Bergeron Figoli a créé de nombreux manuels pour les cours de mathématiques au Collège tout au long de sa carrière (statistiques, mathématiques appliquées, nombres complexes, analyse combinatoire, etc.). Elle a toujours été passionnée par les mathématiques et par l’enseignement de cette matière. Tous ceux qui ont côtoyé Yolande au cours de son long parcours peuvent témoigner qu’elle a toujours eu à cœur la réussite de ses étudiants. On ne compte plus les fois où ses étudiants ont fait part de leur grande appréciation envers son enseignement. Bien qu’elle soit exigeante avec ses étudiants et qu’elle ait une grande rigueur mathématique, ces derniers l’adorent et reconnaissent la qualité de la formation qu’elle leur offre. On rapporte même qu’elle a reçu des ovations debout à plusieurs reprises en fin de session. Pour elle, en plus d’être la mission du Collège, la réussite de ses étudiants est une vocation et une priorité. Il est difficile de trouver un meilleur exemple d’engagement envers la mission du Collège.

Presque un demi-siècle après avoir commencé à enseigner les mathématiques, elle continue toujours à améliorer ses cours, à partager et à collaborer avec ses collègues sur les contenus des cours, les nouvelles pratiques et les différentes méthodes d’évaluation. D’une nature très curieuse, elle apprécie les rencontres avec ses étudiants et se nourrir des idées proposées par ses collègues. De plus, elle fait toujours preuve d’une grande ouverture non seulement envers ses collègues, mais surtout auprès de ses étudiants. Particulièrement ceux et celles qui présentent des difficultés d’apprentissage. Elle s’est d’ailleurs beaucoup impliquée dans les cours de première session et de mise à niveau. Yolande s’est aussi démarquée par son engagement envers la défense de la place des mathématiques dans les programmes collégiaux. Notons, entre autres, son implication en génie civil, en sciences humaines et en architecture, programme dans lequel elle agit toujours à titre de représentante du département de mathématiques.

Elle a travaillé sur l’élaboration des cours, des programmes et des politiques départementales en mathématiques, pendant toute sa carrière. Grâce à elle, le département de mathématiques a pu conserver sa place dans le programme de Sciences humaines, à une époque où celle-ci était remise en question. Yolande a été au cœur des discussions pour faire en sorte que le département de mathématiques conserve la majorité des groupes. Cela a été une bataille importante. Non seulement pour le département, mais aussi pour s’assurer que la formation des étudiants en Sciences humaines ait des bases solides en statistiques et en mathématiques.

Par la longévité de sa carrière, Yolande a formé des milliers de citoyens qui occupent aujourd’hui des places très variées dans notre société. Par ses enseignements remarquables, ce sont des milliers de citoyens qui gardent un souvenir positif du Collège Montmorency et qui ont été transformés par leur passage au Collège. Aussi, ses nombreuses publications ont pu être utilisées dans l’ensemble du réseau collégial et ont fait en sorte d’accroître la renommée de la qualité de l’enseignement offert au Collège. Pour toutes ses raisons, Madame Yolande Bergeron Figoli est élevée au rang de Montmorencienne distinguée par l’Ordre François de Montmorency-Laval.

Luc Thomas

Montmorencien distingué

Dès son arrivée au Collège, en avril 1988, comme moniteur de camp de jour, monsieur Luc Thomas a gravi les échelons et il est devenu responsable d’activités pour ensuite faire partie des membres de la direction du service des sports. C’est en 2009 qu’il est devenu conseiller en services adaptés et qu’il est devenu responsable de la clientèle étudiante vivant avec une limitation fonctionnelle, et ce, jusqu’à sa retraite en juillet 2019. Il a donc dédié une trentaine d’années au Collège Montmorency.

Tout au long de son cheminement au Collège Montmorency, Luc a fait preuve d’une grande ouverture où le travail d’équipe était privilégié. Souhaitant promouvoir l’accessibilité au Collège, il a réuni des collègues de différents services afin de mettre sur pied un groupe de réflexion sur l’inclusion. Ce dernier a pour mission de promouvoir, de maintenir et d’encourager la mise en place d’actions concrètes visant l’inclusion de tous au Collège Montmorency. Cette innovation a mené à une marche exploratoire où des personnes vivant avec différents types de limitations fonctionnelles se sont promenées entre les murs du Collège afin de transmettre leurs suggestions pour rendre les lieux plus accessibles. Avant son départ à la retraite, il a notamment travaillé sur la planification d’autres actions concrètes touchant la sensibilisation et l’accessibilité. L’objectif est de faire en sorte que les pratiques en vigueur répondent davantage aux besoins de la diversité de la communauté montmorencienne.

Tout au long de sa carrière, Luc a travaillé à favoriser l’entraide, la communication et la confiance mutuelle. Pour chacun de ses étudiants, il s’est assuré de communiquer avec chacun des enseignants concernés pour les informer des limitations de ce dernier et ainsi faciliter l’accueil de cette personne. Pour certains enseignants, accueillir un étudiant vivant avec une limitation, telle la surdité, la cécité ou encore un problème de santé, telle que l’épilepsie, peut représenter un réel défi. Tout cela était fait dans le but de garantir un accueil bienveillant à ses étudiants et de bien outiller l’enseignant. Bien que sa clientèle représentait très peu d’étudiants dans ses débuts, elle s’est vite élargie, et malgré ce nombre toujours grandissant, Luc a toujours veillé à leur offrir le même accueil personnalisé.

Dès ses débuts, comme conseiller en services adaptés pour les étudiants vivant avec des limitations fonctionnelles, Luc s’est assuré que les installations du Collège étaient accessibles et prêtes à accueillir les étudiants en situation de handicap. Il a travaillé avec les départements afin que les différents laboratoires du Collège soient adaptés et prêts à accueillir les étudiants, peu importe leurs limitations. Il a également collaboré avec les enseignants du département d’éducation physique pour lever les barrières et permettre à tous les étudiants de participer aux cours d’éducation physique.

Luc a aussi travaillé à mettre sur pied l’événement annuel de la Foire régionale de l’emploi qui, année après année, accueille un nombre grandissant d’employeurs disposés à embaucher des étudiants du Collège Montmorency. Cet événement représente une occasion unique de mettre en relation directe les chercheurs d’emploi et les employeurs de la grande région de Laval à la recherche de personnel pour la saison estivale. Par son implication de longue date avec des partenaires tels que le Carrefour jeunesse-emploi de Laval, Luc a sensibilisé les organismes dédiés à l’employabilité à l’inclusion des personnes en situation de handicap. Il a ainsi contribué à soutenir les étudiants tout au long de leur parcours collégial. Parallèlement, il a aussi veillé à ce que le marché du travail soit plus informé et ouvert à la différence.

L’implication auprès de la communauté et le dévouement à son emploi sont des raisons pour lesquelles l’Ordre François de Montmorency élève monsieur Luc Thomas au rang de Montmorencien distingué.

Roger Chouinard

Montmorencien émérite

 

Dans le cadre de son travail d’analyste, monsieur Roger Chouinard a piloté plusieurs dossiers importants qui ont eu un impact considérable sur le déroulement des opérations administratives et pédagogiques du Collège Montmorency. En ce sens, par son engagement dans son travail et par son implication dans la communauté montmorencienne, il a eu une contribution majeure à la mission, au développement et au rayonnement du Collège Montmorency.

Sur le seul plan de son travail d’analyste, il a participé et exercé un leadership dans des phases importantes du développement informatique. Durant ces travaux, il a su animer les équipes de travail pour amener les utilisateurs des systèmes à penser autrement et à réfléchir à des pratiques innovantes, tant sur le plan pédagogique que sur l’efficacité administrative. Sa connaissance des différents systèmes lui a permis de faire des liens entre les besoins exprimés par les intervenants et leurs processus de travail. De ce fait, il a permis d’améliorer les outils de travail des enseignants et du personnel administratif et a influencé positivement un grand nombre de décisions qui ont eu une incidence sur la qualité de la formation offerte au Collège. 

Doté d’un esprit stratégique, d’une grande capacité d’analyse, d’un vaste réseau de partage d’information au Collège et dans le réseau collégial, et d’une mémoire infaillible, il a su mobiliser le personnel et les partenaires autour de projets d’envergure et complexes, permettant le partage des coûts et le développement d’outils performants.   

Roger Chouinard a su mettre de l’avant le Collège au sein des différents comités auxquels il a participé. Par son engagement et sa fidélité, il a contribué à faire du Collège Montmorency un chef de file et une référence dans le réseau des cégeps qui utilisent ces systèmes.   

Au cours de sa carrière de plus de 33 ans au Collège, il a toujours privilégié une approche qui permettait de rendre les services et le personnel autonomes dans leur travail, et ce, tant chez le personnel administratif et professionnel que chez les professeurs. Son travail a permis de mettre en place des outils efficaces et performants qui contribuent à l’apprentissage et à la réussite des étudiants et augmentent notre efficacité. 

Comme si son engagement dans son travail ne suffisait pas déjà, monsieur Roger Chouinard s’est toujours préoccupé de la vie communautaire et associative au Collège.  À ce titre, il s’est impliqué dans différents projets tels que l’Ordre François de Montmorency-Laval, le Club social, les activités syndicales et le conseil d’administration du Collège.

Dans toutes les facettes de l’engagement constant et exceptionnel de monsieur Roger Chouinard, c’est-à-dire dans son travail d’analyste, dans son engagement syndical et associatif et dans son travail d’administrateur, cet homme droit et digne a fait preuve de grandes qualités.

Enfin, par les luttes syndicales qu’il a menées, par sa manière de collaborer, il a, à sa façon, contribué à l’avancement des femmes dans notre collectivité, car il n’a jamais douté de la capacité des femmes à accomplir des tâches complexes et de haut niveau. Les femmes qui ont été ses collègues et celles qui ont mené des luttes associatives et syndicales avec lui pourront en témoigner. 

Pour son engagement à plusieurs niveaux et pour sa grande contribution au Collège, l’Ordre François de Montmorency-Laval est fier d’élever Monsieur Roger Chouinard au rang de Montmorencien émérite.

Pierre Lajeunesse

Montmorencien d’honneur 

Monsieur Pierre Lajeunesse travaille pour la firme entretien ménager Roy et est responsable de l’entretien ménager du Collège, depuis 1980.

C’est lui qui répond aux urgences quotidiennes du Collège en entretien ménager afin d’assurer le bien-être de 8 000 personnes par jour.

Toujours de bonne humeur, malgré un travail qui parfois peut nous paraître ingrat, Pierre accomplit les tâches toujours en souriant. Il est toujours disponible pour répondre à nos demandes, et ce, dans un temps record. Il n’est jamais négatif dans ses paroles. Il s’agit d’un bon modèle pour les jeunes du Collège.

De plus, monsieur Lajeunesse est très fiable pour répondre aux demandes. Nous pouvons lui donner une liste de locaux problématiques et vous pouvez être certain qu’il aura réglé tous les problèmes portés à son attention.

Par son souci du travail bien fait, Pierre émet régulièrement des commentaires constructifs. Par exemple, il n’hésite pas à rapporter les éléments manquants dans un lieu, comme une poubelle ou un bac de recyclage.

Le Collège est grand, beau et attrayant pour les étudiants. Durant le jour, il est la personne attitrée au Collège. Si le Collège est si bien entretenu, c’est beaucoup grâce à lui. Entretien ménager Roy peut être fier d’avoir une ressource aussi responsable et dévouée que Pierre Lajeunesse.

Pour son dévouement et engagement envers le Collège, l’Ordre François de Montmorency-Laval élève Monsieur Pierre Lajeunesse au rang de Montmorencien d’honneur.

 

Didier Leroux

Montmorencien d’honneur

Monsieur Didier Leroux a obtenu son diplôme du programme de Techniques de diététique du Collège Montmorency en 1993. Après avoir acquis quelques années d’expérience dans le domaine de l’industrie alimentaire, il est recruté par l’entreprise Les Produits alimentaires Viau. Depuis près de 25 ans, il est à l’emploi de cette entreprise qui compte 500 employés et dont le siège social est à Laval. Il occupe, depuis 2016, le poste très important de directeur de la sécurité alimentaire et des affaires réglementaires. Chez Les Produits alimentaires Viau, il a préalablement occupé les postes de directeur du contrôle de la qualité et de directeur des opérations. Il n’a cessé de se perfectionner dans les domaines de la gestion et de la réglementation en obtenant plusieurs certifications. Notamment, de l’Institut québécois d’affaires publiques, de l’Institut de leadership en gestion, de Dale Carnegie et de l’American Society for Quality (ASQ). Il est membre du conseil d’administration de PROX-industriel de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, qui regroupe des entreprises manufacturières des différents parcs industriels de Laval où l’entraide et la solidarité se manifestent. Il est également membre des comités techniques du Conseil de la Transformation Alimentaire du Québec (CTAQ) et du Conseil des viandes du Canada.

On reconnaît chez Didier Leroux l’expression des principes fondamentaux de la mission éducative du Collège, soit : un citoyen en développement constant de ses compétences, engagé professionnellement ainsi que dans des causes touchant la sécurité alimentaire et les saines habitudes de vie, tout en étant ouvert sur le monde souvent regroupé par la table et les aliments qui la composent. À la suite de l’obtention de son diplôme du programme de Techniques de diététique, et ce, dans les délais prescrits de trois ans, son sérieux à réussir et ses ambitions claires à se diriger en inspection pour traquer les délinquants, qui risquent de rendre la population malade lors de l’ingestion d’aliments, n’ont pas changé. Il a fait fructifier ses compétences acquises au Collège. Ce qui l’a mené à avoir une carrière auprès des entrepreneurs du domaine bioalimentaire désirant produire des aliments de qualité et sécuritaires, dans le respect des employés, de la communauté et de l’environnement. Il met de l’avant la force de l’équipe, dont plusieurs sont diplômés du Collège. Il s’agit d’ailleurs le type d’embauches qu’il privilégie. Il partage sa riche expérience avec les stagiaires du programme de Techniques de diététique, qu’il accueille régulièrement. Sur demande, il collabore généreusement avec les professeurs du département pour échanger à propos des tendances à venir en sécurité alimentaire ou pour visiter les installations de l’entreprise. Son implication bénévole dans les causes qui lui tiennent à cœur vise à aider les plus démunis.

Lors de ses interactions avec les stagiaires du programme de Techniques de diététique, son implication communautaire, ses interventions comme conférencier ou encore sa participation à l’information du public, Didier Leroux démontre toujours son engagement au fondement du volet santé du programme dont il est issu. On constate rapidement que ses valeurs personnelles, ses appuis et ses choix à participer à divers comités ou regroupements sportifs rejoignent des valeurs préconisées par le Collège : l’écoresponsabilité, la place des femmes dans les rôles de responsabilité, l’accueil des nouveaux arrivants (programme Interconnexion Laval). Il accorde beaucoup d’importance aux saines habitudes de vie. Il offre d’ailleurs du temps à ses collègues, qui apprécient son encadrement face aux difficultés rencontrées. Il est devenu, au fil des ans, un membre actif dans les collaborations pour le développement des affaires et des ressources humaines à Laval. Également, il appuie les mesures mises en place pour assurer un français de qualité au travail.

À plusieurs reprises, lors du renouvellement des équipements de laboratoire de contrôle de la qualité chez Les Produits alimentaires Viau, Didier a communiqué avec le département de Techniques de diététique du Collège pour offrir du matériel spécialisé. Ce matériel scientifique, toujours de grande valeur, a profité aux départements de diététique, de chimie et de biologie.  Ces dons permettent, chaque fois, de diminuer la pression budgétaire sur les départements et, selon le matériel, à ajouter des compétences en sciences appliquées à la formation de nos étudiants. De plus, en recevant régulièrement des stagiaires en entreprise, il devient un modèle de réussite professionnelle pour les nouveaux diplômés. Il s’assure rigoureusement de la qualité de l’accueil et de l’encadrement des stagiaires.

Dès ses premiers emplois, il influence les employeurs à recevoir des stagiaires du programme de Techniques de diététique, au moment où ce secteur est en plein essor, au début des années 1990. Ces stagiaires prennent alors Didier Leroux comme modèle de rigueur et de logique. Par ses compétences, ses réalisations, en plus de son éthique et de son intégrité, il a favorisé (et il le fait toujours) l’embauche de diplômés du programme de Techniques de diététique, à une époque où les employeurs étaient encore peu disposés à l’inscrire sur les offres d’emploi. On peut à ce jour, bien mesurer toutes les responsabilités qui lui incombent et la confiance que lui attribue ses employeurs. Il est devenu une référence dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité alimentaire pour les élus et les entreprises manufacturières. Il est conférencier sur différentes tribunes et se présente comme diplômé du Collège Montmorency en plus de sa longue liste de formations spécialisées. Il promeut toujours la qualité de la formation en Techniques de diététique, malgré sa déception envers la pénurie de finissants.

Pour son travail en lien avec les valeurs du Collège et son implication citoyenne permettant de faire rayonner le programme de Techniques de diététique, l’Ordre François de Montmorency-Laval élève monsieur Didier Leroux au rang de Montmorencien d’honneur.